.:.Chronique.:.

Pochette

Riton

Homies and homos

[Grand Central::2004]

|01 henney|02 shitehawke|03 anger man|04 damaged goods|05 killing an arab|06 candy|07 homeless|08 out in the open|09 jumbotronic|10 new disease|11 square eyes|

Avec sa pochette aux airs de Polnareff, sa reprise electro plus crasseuse que jamais de ‘Killing an Arab’ (The Cure) et ses 10 autres perles techno-rock, ‘‘Homies and Homos’’ est l’album électronique de l’année. Et Riton, à 26 ans, sur la voie de la starification. Henry Smithson s’était fait remarqué en 2001 avec son premier album ‘‘Beats du jour’’ sorti sur un petit label de Manchester axé Hip Hop : Grand Central records. Label de et avec Mark Rae qui éclate littéralement ces derniers temps. Riton a aussi lâché plusieurs 12’’ pour asseoir sa réputation de producteur de génie. Et ce ne sont ni ses sets dj ni ses remixes de Faultline, Run DMC, Ralph Myers ou encore Martina Topley Bird qui la saliront. The blonde bombshell comme il se fait appeler risque fort d’enflammer les platines pour les mois à venir. ‘‘Homies and Homos’’ présente un sens mélodique catchy et addictif (incroyable ‘Anger Man’ s’il fallait ne citer qu’un titre). Un disque sur lequel sont alignées pistes pop, electro-rock et techno avec toujours une dose de funk. Chaque écoute révèle des travaux de beeps & bleeps et de traitements de guitares à faire pâlir le BPitch Control Berlin Stadt (‘Shitehawke’, bombe rock comparable au ‘Trash Scapes’ de la belle Ellen Allien). Lors de ses fréquents passages à Paris il a tendance à traîner avec Ivan Smagghe (tiens !), son jumeau brun. Il séduit tous les styles, tout les djs, tous les milieux, de Gilles Petterson à Laurent Garnier. Un alien qui va faire beaucoup de bruit.

note : 10

par jean marc, chronique publiée le 03-11-2004

A voir également :

http://riton.tv/

http://www.grandcentralrecords.co.uk/

.:.L'avis des autres rédacteurs.:.

dorian : avis du rédacteur
Jeff : avis du rédacteur
Fabien : avis du rédacteur

?>