.:.Chronique.:.

Pochette

Hashimoto, Kazumasa

Yupi

[Plop/Mochi Mochi::2004]

|01 Input|02 Encyclopedic Landscape|03 +|04 Output|05 Cucurus|06 ++|07 Noaro|08 +++|09 Carune|10 Telomere|11 ++++|12 Synapse|13 +++++|14 Yupi|

Il n’est pas toujours évident de franchir le pas. Travaillant souvent pour les autres, ce pianiste japonais a décidé que ses compositions méritaient bien de sortir au grand jour. Le label Plop, amateur d’électronica sensible, était naturellement le refuge idéal pour les mélodies intimistes et éthérées de K.Hashimoto. Ce premier disque est pourtant à prendre avec des pincettes. « Yupi » est par trop inégal dans l’émotion qu’il veut faire véhiculer. Ce disque peut-être à la fois réellement touchant comme il peut se révéler ennuyeux. Les meilleurs moments font inévitablement penser à des groupes comme le Penguin Café Orchestra alors que certains passages font preuves d’une certaine platitude faisant songer à la pénible évocation d’un groupe comme In The Nursery dont le côté épique ou martial avait le don d’énerver assez rapidement.

Mais ne soyons pas trop dur. Il reste suffisamment de bons moments sur cet album qui arrivent à éclipser les quelques fautes de grandiloquence et à nous faire apprécier des morceaux qui gardent une fraîcheur printanière. Un printemps très japonais, il va de soit, qui fait penser à ces jardins où l’harmonie règne en maître en parallèle avec ce sentiment de sérénité. Il n’y a pas d’artifices, on se laisse bercer en opposant aucune résistance. Même si « Yupi » a quelques moments assez ronflants on est prêts à lui accorder une indulgence complice car on sent une honnêteté sans faille dans ce disque. De celle qui nous laisse à penser que K.Hashimoto n’en est encore qu’à ses débuts, que ceux-ci ne sont pas toujours parfaits et que le meilleur est encore sans doute à venir.

note : 7

par Fabien, chronique publiée le 30-10-2004

A voir également :

http://www.inpartmaint.com/plop

?>