.:.Chronique.:.

Pochette

T

B Category Film

[Vergo Records::2003]

Un gros rhume? Une petite fièvre? T. a quelque chose pour vous, à écouter sous la couette ou partout si vous arrivez à passer vos oreillettes entre votre écharpe et votre bonnet.

Premier disque d'une trilogie destinée à produire un film d'épouvante, T., comme Renz et Spide plus tard, a donc dû en imaginer la bande-son. Un côté un peu naïf et jauni, ni sinistre ni gai. T. a pourtant déployé tout un arsenal pour contrer à ça, avec de vieux synthé et boite à rythmes qui diffusent du grésillant, des vieux micros qui brouillent la voix, des choses touchantes à dire dans un joli chant, un piano comme on aurait pu en entendre sur une radio d'avant-guerre. Il a de plus le don de bien boucler ses morceaux. Voici du son comme on l'aime, version fin fond de l'est de la France. Simple à la première écoute, ce disque devient ensuite et très rapidement d'une originalité saisissantes!

Tout est en finesse et en équilibre, le bonheur d'un son pas parfait mais loin d'être faux. Rien pour qu'on s'en lasse! L'histoire qui tourne autour n'est pas celle de T. mais celle d'un personnage, et suit sa trame tout au long des morceaux. Ballades folk, pop, rock très personnalisé, à la sauce Vergo, qui, par ses petits doigts magiques, fait tout avec rien. Comme si le peu de moyen était un moteur de plus à leurs envies créatrices. T. n'a pas le besoin qu'éprouvent certains luxueux artistes. Ici, c'est l'inverse même et ce n'est qu'un avantage l'obligeant à surpasser les belles apparences, les jolies formes sortant de pratiques technologies modernes. Il réussit alors à faire mieux que n'importe quel musicien qui dispose de tout ce dont il n'a même pas la nécessité. De l'art, vraiment. Et beaucoup de talent qui n'a aucunement besoin, justement, d'en avoir, du besoin.

Cette musique ne vient pas des instruments, de choses innovantes ou juste adéquates. Elle vient de l'être qui est derrière et peu importe ce qui lui passe entre les mains.

Malheureusement épuisé, car seulement 270 exemplaires ont été pressées (j'ai le n° 265!), ce sublime album cartonné sera bientôt réédité! A surveiller de près sur www.vergorecords.com; site du collectif indépendant de l'est de la France.

note : 8

par Juliet, chronique publiée le 25-09-2003

?>