.:.Chronique.:.

Pochette

Stands, The

All Years Leaving

[Echo/PIAS::2004]

|01 I've Waited So Long|02 All Years Leaving|03 Outside Your Door|04 When This River Rolls Over You|05 It's Only Everything|06 Always Is The Same - Shine On|07 Here She Comes Again|08 The Big Parade|09 The Love You Give|10 I Need You|11 Some Weekend Night|12 The Way She Does|

J’avoue que ce premier album de The Stands me pose un petit problème. Ce combo de Liverpool a la nostalgie des années 60 et cela s’entends. Pompant sans vergogne les Beatles, Byrds, Beach Boys, Neil Young et autres Dylan, The Stands lorgne aussi, parfois, vers ses contemporains comme The Coral le temps d’un « Outside Your Door » qui rappelle les bonnes heures de « Magic & Medecine ». Le quatuor aurait put tomber plus mal. Cependant quel intérêt à donner pour ce disque ? « All Years Leaving » laisse cette désagréable impression de leçons parfaitement apprises et qui sont recrachées à la note près. N’y a t’il rien de plus énervant que des musiciens qui n’arrêtent pas de regarder par dessus leur épaule ? Et c’est sans doute bien le mal de ces dernières années. Les revivals succèdent aux revivals comme si les bonnes idées n’avaient pas su dépasser le seuil des 90’s. The Stands n’arrive pas à regarder de l’avant et semblent figés à une époque qui doit être assurément pour eux d’or. On ne les blâmera pas d’avoir ce genre de références, bien au contraire. C’est le côté scolaire de l’ensemble qui ennuie au bout du compte.

Pourtant The Stands sait distiller des morceaux d’une beauté inouïe comme le très onirique « The Big Parade » ou le très héroïque « The Way She Does » qui feraient presque oublier que le groupe est un élève bien sage qui traîne ses influences comme des boulets. Il ne reste plus qu’à prendre ce disque au premier degré pour ne pas avoir à le qualifier d’arnaque de l’année. Il faudra oublier toutes ces références sixties pour ne pas trouver ce disque tout simplement anachronique. Alors bien sur si vous vous sentez d’humeur nostalgique et que vous voulez ressortir vos chemises à fleur, The Stands est fait pour vous. Un disque indolore, qui passe comme une lettre à la poste et qui s’oublie aussi vite qu’une facture de téléphone.

note : 5.5

par Fabien, chronique publiée le 21-10-2004

A voir également :

http://www.thestands.com

http://www.echo.co.uk

.:.L'avis des autres rédacteurs.:.

Yann : avis du rédacteur
Emilie : avis du rédacteur

?>