.:.Chronique.:.

Pochette

Kleive, Audun

Ohmagoddabl

[Jazzland Recordings/Universal ::2004]

|01 Genreactor|02 Exploded Cod|03 Stumblin At The Savoy|04 Sessasphère|05 Of Courseable|

Audun Kleive est de ces jazzmen norvégien qui à l’instar d’un Nils Petter Molvaer aiment méler au jazz des sonorités électroniques. D’ailleurs le label Jazzland a été un peu créé pour accueillir ce genre de personne. A.Kleive possède même une bonne réputation dans le milieu. Déjà reconnu dans son pays (musicien jazz de l’année en 1989) on l’a vu jouer avec des pointures comme Terje Rypdal, Charles Lloyd, Jon Balke, Marilyn Mazur ainsi que Nils Petter Molvaer. On pourrait faire long sur le curriculum vitae du bonhomme tant sa carrière fut prolifique. Donc chacun aura compris : A.Kleive ce n’est pas n’importe quoi ou n’importe qui dans le petit monde du jazz. Soigneusement accompagné par Jan Bang (sampling et loops), Stale Storlokken (claviers), Christian Wallumrod (claviers) et Arve Henrikssen (trompettes), A.Kleive semble s’en donner à cœur joie sur ce nouveau et second disque pour Jazzland. Il y a cette espèce de fraîcheur mais aussi ce tourbillon sonore qui donne un côté un peu épique à la chose. « Ohmagoddabl » est cette rencontre entre un jazz du Grand Nord et une musique électronique qui oscille entre influence warpienne et une drum’n’bass des plus énergique.

Peut-on crier au génie ? N’allons pas trop vite en besogne. Certes ce disque est plutôt bon, voire même très bon. Cependant Audun Kleive n’a rien inventé. Pire il pourrait presque faire office de suiveur. En effet ceux qui ont pu écouter les disques de Nils Petter Molvaer ne seront pas étonnés par ce « Ohmagoddabl ». Tout au plus ils retrouveront les mêmes ingrédients qui ont fait le succès d’un disque comme « Solid Ether ». A.Kleive est sans doute moins carré que son coreligionnaire, apportant une dose supplémentaire de folie et pousse une vision musicale qui n’a pas finit d’être explorée. N.P.Molvaer a donc fait des émules. Tant mieux dirons-nous. Ce nouveau courant n’est certainement pas celui qui est le plus inintéressant et a encore de beaux jours devant lui à condition de pouvoir se renouveler assez rapidement sous peine de tomber dans le pire des communs. A.Kleive offre déjà quelques pistes dignes d’intérêts.

note : 7

par Fabien, chronique publiée le 04-10-2004

A voir également :

http://www.jazzlandrec.com

?>