.:.Chronique.:.

Pochette

Signer

The new face of smiling

[Carpark / chronowax::2004]

Lorsque l’on pose le disque de Signer sur sa chaîne, on pense forcément à My Bloody Valentine. Et lorsque on lit leur biographie, on se rend compte que cela n’est pas anodin. L’homme qui se cache derrière ce pseudo est Bevan Smith, un néo zélandais, fan de My Bloody Valentine et Joy Division. Signer, trio emmené par cet homme, s’est déjà produit avec Pan American, Dntel ou Nudge. Cet album est un véritable voyage sonore, qui vous emmène loin de la terre et de la civilisation. Les textures environnantes sont en perpétuel mouvement, les rythmes sont complexes et changeants. On peut qualifier cette musique d’expérimentale, de post rock aussi pour que vous y voyiez plus clair. Mais c’est surtout une recette unique qui même si elle ressemble à bon nombre de groupes, sait donner l’impression d’être unique. Ce mélange de pop lancinante et de sons électroniques fins est une réussite.

note : 8

par dorian, chronique publiée le 01-10-2004

?>