.:.Chronique.:.

Pochette

Tahiti 80

Extra Pieces Of Sunshine

[Atmosphériques::2004]

|01 (cd1)Don't Misunderstand|02 Silently Walking|03 Listen|04 Antonelli|05 Aftermath|06 Strange Things|07 Better Days Will Come|08 In My Arms|09 (cd2) Heartbeat (Cornelius remix)|10 1000 Times (Acoustic)|11 Wallpaper For The Soul (Sean O'Hagan remix)|12 Revolution 80 (Millenium Version)|13 A Love From Outer Space (Console remix)|14 When The Sun (Sunrise Version)|

Alors que le nouvel album des rouennais de Tahiti 80 est en prévision voici qu’est paru voilà quelques mois cette compilation d’inédits et de remix. De quoi patienter jusqu’au moment fatidique de la sortie du troisième album du combo. « Wallpaper For The Soul » avait déjà réussit à combler nombre de pop-addict grâce à sa fraîcheur, son enthousiasme, sa qualité mélodique et un production léchée. Cette petite compilation est bien dans la continuité de ce que Tahiti 80 nous avait offert jusqu’ici. Un premier disque qui se compose essentiellement d’inédits qu’on retrouvait sur les faces b des éditions japonaises des singles. Il faut dire que Tahiti 80 connaît un gros succès là bas. Il apparaissait alors évident de soigner sa clientèle. Comme quoi nul n’est prophète en son pays. J’exagère un peu car le groupe est loin d’être ridicule dans l’hexagone. Le second disque comprend uniquement des morceaux remixés de titres déjà connus et qui, quand on les écoute sous ces versions, sont comme si ils apparaissaient comme la plus grande des évidences. Comme des classiques. Difficile de se tromper donc.

Cet amuse gueule est loin d’être anecdotique. Nombreux auraient été ceux qui eussent préféré sortir une compilation de fond de tiroir, raclant tout ce qui est possible pour faire un espèce de gloubi-boulga inégal et inintéressant. Non, Tahiti 80 est un groupe honnête. Enfin on ose l’espérer. On retrouve ce faux double album toutes les qualités qui ont fait le succès du groupe. Rien à dire finalement. Tahiti 80 allie cette facilité d’exécution et une exigence musicale qui ferait bien d’être pris en modèle. Quand on y pense un groupe comme celui-ci n’est pas si loin d’un Phoenix. Ce genre de groupe qui font tant de peine aux défenseurs de la langue française. En même temps vaux encore mieux un Tahiti 80 que cent Pascal Obispo. Donc en attendant le troisième album des rouennais vous pouvez toujours patienter avec ce disque et vous dire qu’en France on a quand même des groupes pop dignes de ce nom. Et puis bon quand on a l’intelligence de reprendre des groupes comme AR Kane (« A Love From Outer Space »), ça ne peut qu’attirer la sympathie.

note : 7.5

par Fabien, chronique publiée le 29-09-2004

A voir également :

http://www.tahiti80.com

?>