.:.Chronique.:.

Pochette

Fingerless

A-cide

[autoproduction::2003]

Ce 6 titres, bénéficiant d'une bonne production et est irrémédiablement assimilé à Dolly ou Skunk Anansie, simplement à cause de la voix féminine. Pourtant en y regardant de plus prés, on se laisse prendre par les mélodies de Fingerless. Les accentuations pop font leurs effets, mais on peut regretter un manque d'originalité. Ce qui a pour conséquences de lasser un peu l'auditeur.

Reste que la voix de Stéphanie Brunel accompagne et glisse sur les compostions sans accroc. Peut-être est ce là le problème car rien n'est vraiment accrocheur

A part ce défaut, Fingerless a du potentiel mais devrait se laisser aller un peu plus pour se permettre d'avoir une identité qui leur est propre.

note : 3

par michael, chronique publiée le 25-09-2003

A voir également :

http://www.fingerless.net

?>