.:.Chronique.:.

Pochette

Sandoz

Digital Lifeforms Redux

[Mute::2004]

|01 (disque 1) Armed Response|02 Chocolate Machine|03 Digital Lifeforms|04 Human Spirit|05 Drum Meditation|06 Limbo|07 Zombie Astral|08 Beam|09 Steel Tabarnacle|10 White Darkness|11 (disque 2) Communicate (with the future)|12 Ocean Reflection|13 Tribal Warfare|14 White Tab/Steel Darkness (tetrodotoxin mix)|15 Erzulie|16 Human Spirit (original dub and roll mix)|17 Zombi Savane|18 Medium Cool|19 Shanpwel|20 Mirror|

Sandoz est l’un des projets de Richard H. Kirk (Cabaret Voltaire) dont on exhume ces derniers temps les enregistrements passés. Ici c’est l’album « Digital Lifeforms » édité à l’origine par Touch en 1992 et qui n’était rien moins qu’une compilation de maxis sortis la même année. L’idée de ce disque a germé après un voyage à Haïti. D’où sans doute le côté un peu tribal de l’album. Malgré tout le projet Sandoz reste dans a lignée des disques que Richard H. Kirk a sorti sous son propre nom ou ceux de Cabaret Voltaire de la même époque. Une musique résolument orienté vers des rythmiques club mais dont l’élaboration est très poussée. Pourtant à l’écoute de « Digital Lifeforms » on sent que celui-ci a quelque peu vieilli même s’il s’en dégage des qualités indéniables. Sortir un disque comme celui-ci –enfin ressortir- est presque un véritable anachronisme. A la limite on pourrait presque le prendre comme un témoignage de cette époque où les musiques électroniques commençaient à se démocratiser. Au pire cela pourra sans doute contenter les nostalgiques de ces 90’s débutants qui furent envahis par cette déferlante d’électro dont Richard H. Kirk fut l’un des papes. Aujourd’hui cet engouement s’est quelque peu atténué voire s’est banalisé. Richard H. Kirk est toujours là mais plus discret et cette réédition (et toutes les autres qui sont parues cette année) nous fait rappeler ce que doivent les musiques électroniques à ce type.

Le deuxième disque est comme un cadeau car il est constitué de morceaux complètement inédits. Ce ne sont pas de vulgaires fonds de tiroirs comme cela peut pulluler sur beaucoup de rééditions de groupes rocks ou pop. Ces titres s’inscrivent parfaitement dans l’esprit de « Digital Lifeforms » et sont comme une sorte de prolongement au disque original. Même si le tout reste assez daté on saura lui accorder une certaine indulgence complice. Sandoz n’est sans doute pas le projet le plus intéressant de Richard H. Kirk mais il n’est certainement pas dénué d’intérêt. La richesse des rythmes et une production soignée y sont pour beaucoup.

note : 7

par Fabien, chronique publiée le 19-09-2004

A voir également :

http://www.richardhkirk.com

http://www.mute.com

?>