.:.Chronique.:.

Pochette

Weezer

s/t (Deluxe Edition)

[Geffen Records/Universal::2004]

Doit-on considérer ce disque éponyme de Weezer comme un classique ? J’aurai tendance à répondre par la négative mais chez Universal il semblerait qu’on ne soit pas de cet avis. Du coup nous avons le droit à cette réédition dans la collection Deluxe Edition. Alors comme il convient cette édition se présente sous un format digipack assez classieux, avec deux cd –le premier étant l’album en tant que tel, le second un disque de bonus- et un joli livret avec des jolis photos souvenirs. Si là on ne prends pas soin du consommateur, que faudrait-il faire sinon ?

Sur l’album éponyme que dire de plus ? Rien sinon qu’il traverse moyennement les années et qu’il apparaît comme largement surestimé. Mis à part l’imparable « Buddy Holly » et le très sympathique « Only In Dreams » ce disque n’a jamais rien eu d’exceptionnel. Weezer délivre un rock potache de collégien, une sorte de sous Rentals qui manque parfois d’inspiration ou d’un Frank & Walters qui aurait mis un peu de gras dans leurs guitares. Cet album avait une espèce de fraîcheur indéniable à l’époque de sa sortie mais aujourd’hui l’ensemble paraît s'être un peu fané. Cette réédition ne fera que confirmer que Weezer ne sera jamais rien d’autre qu’un groupe de second couteaux de qualité. Le reste de leur carrière est un peu à l’image de ce disque d’ailleurs : sympathique mais pas renversant.

Le second disque quant à lui est des plus anecdotiques. Dire qu’il manque de cohérence c’est être un peu en dessous de la réalité. Cette compilation est un vaste fourre tout qui mélange B-sides, enregistrement live, versions alternatives et morceaux inédits. On éprouve un long moment de solitude à l’écoute de cette galette où les bons moments (« Paperface ») sont bien rares. Cela valait-il le coup de rééditer ce disque sous ce format ? Il est sur que si c’était pour nous infliger un disque bonus de cet acabit il aurait mieux valu s’abstenir. Enfin, les lois du marché sont impénétrables.

note : 5

par Fabien, chronique publiée le 16-09-2004

.:.L'avis des autres rédacteurs.:.

Yann : avis du rédacteur

?>