.:.Chronique.:.

Pochette

Go Find, The

Miami

[Morr Music/La Baleine::2004]

|01 Over The Edge|02 Summer Guest|03 City Dreamer|04 What I Want|05 Sky Window|06 Bleeding Heart|07 Modern Times|08 The Party|09 Igloo|10 Blisters On My Thumb|

The Go Find est le nouveau projet initié par le belge Dieter Sermeus après avoir fait parti de Orange Black, et sorti avec celui-ci trois albums, et de Napkin Vs. Soda. Par la même occasion c’est aussi la dernière signature du label Morr Music. Et on comprend rapidement pourquoi D.Sermeus a été signé par ce label. Le belge distille une électro-pop qui a fait les beaux jours de Morr Music. Des mélodies raffinées à la The Notwist ou à la Postal Service, mélange ingénieux de pop anglaise et d’efficacité à l’allemande. Pour autant le premier morceau, « Over The Edge », fait largement penser à un New Order de ces dernières années alors que d’autres titres évoquent un Superheroes sous prozac, ce qui laisse à penser que D.Sermeus tire ses influences d’un large éventail de groupes qui sont largement ciblés dans leur approche musicale. Il n’en demeure pas moins que le label allemand ne s’est guère trompé en signant ce gaillard.

Alors bien sur D.Sermeus ne fait rien de bien original sur ce « Miami » mais le belge fait preuve d’un talent de mélodiste assez hors norme. Un album qui, comme son titre l’indique, donne une couleur très estivale, très ensoleillé et à vrai dire on sentirait presque l’odeur des plages et des palmiers. Il ne manque plus que votre short, vos tongues et votre chemise à fleur. « Miami » est un véritable plaisir pour les oreilles pour tous ceux qui savent apprécier les mélodies ciselées et bien calibrées. Bien que le The Go Find reprend des recettes déjà éprouvées il apparaît difficile de jeter la pierre au belge tant la qualité de chacun des morceaux est évidente. Cependant il est fort à parier que ce disque souffrira de la comparaison avec de groupes comme The Notwist. Cela paraît même inévitable mais ce serait bien injuste de condamner cet album sur ce simple critère. « Miami » recèle de véritables petits bijoux pop assez irrésistibles et, à vrai dire, ce serait proprement honteux pour un pop addict de passer à côté de ce disque.

note : 8

par Fabien, chronique publiée le 04-09-2004

A voir également :

http://www.thegofind.com

http://www.morrmusic.com

?>