.:.Chronique.:.

Pochette

Tusk

Tree Of No Return

[Tortuga Recordings::2004]

|01 Tree of No Return|02 The Rising Terror, the Setting Sun|03 Lost in the Woods|04 Starvation Dementia|05 Ursus Arctus - Walk the Valley|

Après Old Man Gloom, c’est au tour de Tusk de sortir sa nouvelle création chez Tortuga, la filière noise hardcore de Hydrahead. Un disque présenté comme un album mais qui a tout d’un EP puisqu’il ne compte que cinq titres et ne dure qu’une petite vingtaine de minutes. Etrange ? Pas tant que ça en fait, car Tusk joue la carte du massacre auditif, et un album d’une heure pour un tel groupe serait difficilement concevable.

On retrouve trois des quatre membres de Pelican chez ce groupe, dont Laurent Lebec, le petit Français de la bande. Mais que ceux qui étaient tombés sous le charme du quatuor de Chicago ne s’attendent pas à retrouver la même conception du chaos chez Tusk. Ici tout est violence, torture, schyzophrénie et paranoïa, aussi bien dans l’instrumentalisation qui évolue entre post hardcore terreux et grind malsain, que dans ce chant possedé et hurlé à l’extrême. Les structures sont bien évidemment inexistantes, et c’est en permanence que le calme et l’agression la plus insupportable se succèdent sans une ébauche de transition. Chaque note déborde de misanthropie et de tout un tas d’autres trucs sombres et dégueulasses que seul l’immonde insecte qu’est Tusk peut digérer sans en crever misérablement. L’ambiance est résolumment glauque, pas une seule seconde de douceur, pas le moindre espoir n’est exprimé, rien d’autre que la bande son parfaite pour une fin du monde sanglante. Tusk soignera votre bonne humeur en faisant germer la noirceur au plus profond de vos vicères. Répugnant !

note : 7

par johan, chronique publiée le 22-08-2004

A voir également :

http://www.tortugarecordings.com/

?>