.:.Chronique.:.

Pochette

Cellar Door

s/t EP

[autoproduction::2003]

|01 Cars from the west|02 It's a nice day for all the happy people|03 Motion higway|04 Faraway|05 Deep|06 Debut|

Deuxième épisode de l’aventure du collectif lyonnais Limbrock sur Liability. Après les post-rockeux de Shade, intéressons nous à ce jeune trio évoluant dans les sphères du slowcore mi acoustique mi electro et qui nous propose un premier EP autoproduit particulièrement troublant.

Cellar Door marie la chaleur de la guitare acoustique à la fluidité de l’electro minimaliste. Une instrumentalisation simple et pourtant dense, sur laquelle vient se poser un chant féminin à la timidité palpable, mais tellement captivant et émouvant. On sent le tremolo dans la voix de Sandra, une fille qu’on imagine à fleur de peau et émue par toute la poésie qui peut se dégager de trois accords de guitare sèche. Un soufle éléctronique carresse chaque note pincée, chaque chuchotement chargé d’émotions profondes qui se transformera parfois en chant précieux et éthéré. Les mélodies délicates et lentes dessinent cette atmosphère si particulière, à la fois feutrée et cristalline ; une sorte de léthargie mais sans la torpeur, qui berce l’oreille avec ces belles boucles acoustiques que maîtrise divinement bien Cellar Door. On aurait peut-être apprécié une couche éléctronique supplémentaire, mais le charme se dégageant de cet EP, et en particulier de la voix de Sandra, ne peut que nous convaincre de la force tranquille de ce jeune trio prometteur. Vivement l’album !

note : 7.5

par johan, chronique publiée le 18-08-2004

A voir également :

http://www.limbrock.net/cellardoor/

http://www.limbrock.net/

?>