.:.Chronique.:.

Pochette

Tokyo Sex Destruction

Black Noise Is The New Sound

[Bcore Disc::2004]

|01 Pills to wair for the summer|02 Two years ago|03 Birds on yhe velvet roof|04 The new sound (in the black religion)|05 Rainy-day light|06 Black cold heart|07 The bridge|08 New magazines|09 Modern education|10 Confuse me|11 Soul music party N.8 |

Les Barcelonais de Tokyo Sex Destruction se sont fait connaître l’année dernière avec Le Red Soul Comunitte, un disque on ne peut plus hype taillé dans le même bloc que les Hives et n’importe quelle autre formation qui fait remuer des genoux. Et puisque cette mode n’a pas l’air de s’essoufler, autant en profiter pour nous faire bouffer un enième album de garage rock remis au goût du jour, vivement l’indigestion…

Bon on ne va pas vous expliquer la recette pour la millième fois, tout le monde commence à comprendre en quoi consiste le revival rock’n roll, attardons nous plutôt sur les rares originalités de Tokyo Sex Destruction. Tout d’abord la production, qui, il faut bien l’avouer est assez unique et agréable. On reconnaît bien la touche Bcore Disc, avec un son très propre et clair, quand environ 90% des groupes du genre essayent de sonner plus roots en sabotant volontairement leur production, on ne peut que saluer l’initiative, surtout que ce son colle étonamment bien à l’esprit des onze titres. On a donc droit à un son de guitare plutôt doux et fluide qui agit comme un véritable bol d’air frais au milieu de cette masse de riffs has been et de rythmes basiques. Autre aspect sympathique et plutôt bien maîtrisé : ce chant de gosse ennervé élevé à coup d’Elvis Presley et de James Brown dans sa gueule. Ajoutez à cela quelques sonnorités electros genre clavier usé de la fin des sixties, et vous obtenez le disque le plus faussement authentique de l’année.

Alors bien évidemment on peut trouver tout un tas de défauts à cet album et mieux vaut ne pas l’écouter plus de trois fois dans la semaine sous peine d’en être définitivement dégouté, mais Tokyo Sex Destruction nous sort là un disque assez juste qui tournera peut-être plus d'un mois sur votre platine. Les autres, ceux qui ne supportent pas cette vague punk rock retro, peuvent déjà se mettre à détester le quatuor barcelonais.

note : 5.5

par johan, chronique publiée le 11-08-2004

A voir également :

http://www.bcoredisc.com/

?>