.:.Chronique.:.

Pochette

Clarke, Dave

Devil's Advocate

[Skint::2003]

|01 Way Of Life|02 What Was Her Name?|03 The Wiggle|04 Blue On Blue|05 Deo Gratias|06 Stay Out Of The Light|07 Just Ride|08 Dirtbox|09 Disgraceland|10 The Wolf|11 Addendum|

Dave Clarke est un vieux de le vieille. 17 ans qu’il est dans le circuit et le bonhomme est toujours au top. A un moment où la musique électronique est présente jusqu’à l’overdose, et la house n’est certainement pas en reste, peu arrivent à tirer leur épingle du jeu en proposant des albums attrayants. Comment alors situer Dave Clarke dans cette nébuleuse d’artistes ? Les anciens comme lui auraient-ils encore une chance de se démarquer ? Ce qui est sur c’est que Dave Clarke ne semble pas trop se soucier de ce que peuvent faire les autres. Se concentrer sur son propre travail est alors bien suffisant. « Devil’s Advocate » apparaît ainsi comme un album faussement naïf qui pourrait presque faire croire à une première production. Nous avons ici quelqu’un qui sait parfaitement ce qu’il veut, qui maîtrise toutes les arcanes du genre et qui ne se laisse pas prendre au piège d’une hype quelconque.

« Devil’s Advocate » est donc un disque de house solide, qui ne doit rien à personne, au son lourd et entraînant et parfaitement calibré pour le dance-floor. Un disque comme Dave Clarke sait si bien les faire. Malgré les années notre homme semble toujours garder la foi et ne baisse pas pour autant la garde. Le temps s’écoule sans que celui-ci semble altérer sa capacité créatrice. Pour autant un disque comme celui-ci, pour aussi accessible qu’il soit, peut se révéler à la longue assez étouffant un peu comme un Kid 606. Les sonorités sont souvent trop riches et viennent vite à fatiguer voire à les trouver quelque peu insupportable en fin de disque. Ecouter cet album d’une traite est une épreuve de longue haleine, alors que quand on l’écoute par bribe on arrive à trouver à chaque morceau des valeurs intrinsèques indéniables. Dave Clarke en fait-il alors un peu trop ? Non, mais « Devil’s Advocate » est disque qui s’écoute difficilement chez soit et qui est plutôt fait pour égayer des grosses soirées estivales. Ce qui est sur c’est que ceux qui sont plus habituer à ce genre ci ne trouveront rien à redire à ce disque bien léché.

note : 7

par Fabien, chronique publiée le 01-08-2004

A voir également :

http://www.daveclarke.com

http://www.skint.net

.:.L'avis des autres rédacteurs.:.

jean marc : avis du rédacteur

?>