.:.Chronique.:.

Pochette

Drake, Nick

Made To Love Magic

[Island/Universal::2004]

|01 Rider On The Wheel|02 Magic|03 River Man|04 Joey|05 Thoughts Of Mary Jane|06 Mayfair|07 Hanging On A Star|08 Three Hours|09 Clothes Of Sand|10 Voices|11 Time Of No Reply|12 Black Eyed Dog|13 Tow The Line|

Largement ignoré en son temps Nick Drake est l’un de ces artistes maudits que l’on aime adorer aujourd’hui. Ainsi il est de bon ton de se prosterner devant la trilogie que composent « Five Leaves Left », « Bryter Layter » et « Pink Moon ». Lui qui, de son vivant, aura toujours eu un succès critique bien au-dessus de la moyenne n’aura jamais su trouver son public. Pourtant ce succès critique n’était pas usurpé. Nick Drake n’était pas de ces artistes de pacotilles. Il était plein, d’une sensibilité poétique étourdissante. Ses trois albums sont des classiques, des vrais, qui auront influencé les générations qui suivirent sa disparition en 1974. D’ailleurs on n’a jamais bien su s’il s’était suicidé ou s’il était mort d’une surdose accidentelle de médicaments. Ainsi Nick Drake est devenu un mythe, quasi intouchable, l’artiste torturé dans toute sa splendeur. C’est une sorte de revanche en somme.

C’est sans doute pour cette raison que les disques de Nick Drake sont régulièrement réédités. C’est sans doute pour cette raison que cette compilation de versions alternatives et de morceaux inédits est sorti ces jours-ci. « Made To Love Magic » ne fait que rajouter à la légende. Une compilation aux morceaux complètement épurés mais qui sont le parfait reflet de la personnalité du britannique. Une musique fragile pour un personnage qui ne l’était pas moins. Plus on écoute Nick Drake plus on se dit que sa mort fut un immense gâchis. Ce perfectionniste avait su pousser ses compositions vers une sorte de firmament, vers son firmament. Même si on ne connaît pas les disque de N.Drake cette compilation constitue sans doute la meilleure des entrées en matière. Une introduction parfaite pour bien comprendre l’état d’esprit de l’un des plus grand songwriter de la seconde moitié du XX è siècle. On ne peut pas ne pas être touché par tant de grâce. Il suffit de se laisser gagner par cette mélancolie distillé par Nick Drake avec une évidente beauté qu’il aurait été criminel de mettre au placard. Aujourd’hui Nick Drake nous atteint plus que jamais avec ses compositions et on espère simplement que ses successeurs sauront se montrer digne de son enseignement.

note : 9

par Fabien, chronique publiée le 31-07-2004

A voir également :

http://www.islandrecords.co.uk

.:.L'avis des autres rédacteurs.:.

popop : avis du rédacteur

?>