.:.Chronique.:.

Pochette

Stendec

A Study Of 'And'

[Expanding Records/Mochi Mochi::2004]

|01 Descent|02 Black State Special|03 Raine|04 Carbonek|05 Avro|06 Tremearne|07 Pyat|08 Drexler|09 Auchinek|10 Incluse|11 Feint|12 Aileron|13 Ubik|

Bien que Stendec existe depuis plus de quatre ans le duo ne sort ici que son premier album. Composé de Ben Edwards (Benge),qui a déjà collaboré avec Douglas Benford de Tennis, et de Paul Merritt, Stendec n’avait sorti que deux singles, un split puis une apparition dans une compilation (« Friends We Are Met Along The Way »). Tous ces titres se retrouvent sur cet album avec sept autres nouvelles compositions. Une si faible activité s’explique également par la gestion du label Expanding Records que les deux hommes dirigent. Outre les disques de Benge on a pu récemment apprécier les albums de Cathode ou Maps + Diagrams sur ce label spécialisé dans l’électronica. Stendec vient donc enrichir un catalogue déjà assez bien fourni en perles digitales.

L’album commence comme si on sentait la volonté de rendre hommage à Kraftwerk en faisant un petit clin d’œil au morceau « Radio Activity ». Du coup on aurait pu craindre un album inspiré des allemands comme pouvaient l’être les deux premiers disques de Komputer. La comparaison s’arrête heureusement là puisque Stendec reprend dès le deuxième morceau sa propre spécificité en distillant une électronica certes pas très extraordinaire ou originale dans sa forme mais qui à le mérite d’être sacrément efficace et d’une beauté cotonneuse à toute épreuve. Le calme apparent du disque de Stendec reflète finalement assez bien la politique de choix du label. On fait ainsi appel à toute une frange émotionnelle que l’on peut retrouver dans ces petites mélodies minimales et flottantes. On cherche à ce que l’auditeur ne rencontre aucune difficulté à pousser les portes du rêve. Et ici on peut dire que c’est particulièrement réussi.

Rien de révolutionnaire ici donc, mais le plaisir que l’on prend à l’écoute de ce disque est indéniable et par les temps qui courent, prendre un peu de plaisir, ce n’est pas forcément donné à tout le monde.

note : 7.5

par Fabien, chronique publiée le 24-07-2004

A voir également :

http://www.expandingrecords.com

?>