.:.Chronique.:.

Pochette

Calling, The

Two

[bmg::2004]

Cela débutait presque bien…Comme un bon disque de pop, pendant exactement 45 secondes avant que le chanteur blond décoloré de The Calling ne pose sa voix sur ces guitares assez rock pour être crédibles. Là, c’est le drame, tout dérape en une fraction de seconde avec ce chant maniéré, doublé, triplé, bourré d’effets post production. Ce disque de The Calling n’est pas une surprise. On « l’attendait » après le succès énorme du single qui les propulsa aux sommets des charts : « Wherever i will go ». On osait espérer que les deux copains puissent faire un peu moins pire qu’avant…et en fait non. Le réel problème n’est pas ce groupe, qui fait ce qu’il a envie de faire, c’est à dire des tubes mainstream formatés et ultra produits. Le vrai problème, c’est qu’eux soient aussi médiatisés car poussés par une major. Alors si vous écoutez nrj et que vous aimez aussi Liability Webzine, ce disque est peut être pour vous…pour les autres il y a l’inverse : le nouvel album de Kings of convenience.

note : 2

par dorian, chronique publiée le 21-07-2004

?>