.:.Chronique.:.

Pochette

Quiete, La

La Fine Non E La Fine

[Heroine/React With Protest::2004]

|01 raid aereo sul paese delle farfalle|02 metempsicosi del fine ultimo nevrastenica oscillazione fra poli estremi|03 notte dei cristalli a rue des trois-frères|04 ciò che siamo, ciò che non vogliamo|05 il destino di un ombrello|06 super omega|07 merce cunningham|08 uncaged|09 la fine non è la fine|

Les petits gars de La Quiete sont six, et ils ne doivent pas être de trop pour jouer un boucan pareil. Leur musique se rapproche de celle de Kaospilot, Orchid et même de celle de leurs compatriotes italiens de Raein, mais ce qui fait la différence avec tous ces chouettes groupes c’est cette impression de bordel incroyable qui se dégage des neuf titres de ce La Fine Non E La Fine ; leur premier essai en solitaire, après quelques splits et une poignée de compilations. Et pour cause : deux chanteurs/hurleurs qui vomissent leurs poumons sur des rythmes déstructurés au possible, le tout tartiné d’une énorme couche de guitares dissonantes ; tout ce joli monde ne fait pas dans la demi-mesure et on le comprend dès le premier titre.

L’objectif de La Quiete est d’exploser les limites du screamo, de redéfinir le mot « intensité » avec ces neuf titres bourrés de passion. On retrouve tout ce qui fait le charme du hardcore mélodique : la violence alliée à la sensibilité, des passages posés qui donnent un sens à tout ce chaos. Et si La Quiete ne révolutionne pas le genre, l'univers de ce groupe n'en demeure pas moins original et immersif. Un disque à posséder à tout prix, surtout si on est resté scotché devant les prestations scèniques de Kaospilot !

note : 7

par johan, chronique publiée le 18-07-2004

A voir également :

http://www.laquiete.org

.:.L'avis des autres rédacteurs.:.

michael : avis du rédacteur

?>