.:.Chronique.:.

Pochette

Schurer

Vexations

[Domizil/Metamkine::2004]

Cela faisait un petit moment que personne ne s’était réclamé d’Erik Satie. C’est maintenant chose faites avec Bernd Schurer (aka Teleform). Alors évidemment dans ce genre d’effort introspectif il ne s’agit pas de se louper. B.Schrurer est donc seul avec son piano, son ordinateur et sa propre conscience. L’influence revendiqué par B.Schurer n’est certainement pas usurpé. Bien au contraire. Dès les premières mesures de l’album on pense automatiquement à Erik Satie. Tout est fait dans ce disque pour qu’on pense au compositeur français, à ses Gymnopédies ou à ses Gnossiennes. C’est comme un petit vent frais qui vient vous effleurer le visage en pleine chaleur d’été. Ce serait presque un manifeste de la lenteur où une certaine forme de langueur s’installerait avec une délicatesse presque fragile.

Ces ambiances un peu de no man’s land à la Satie sont complétées par des nappes électroniques que l’on qualifiera difficilement d’ambiant tellement elles sont rêches et abruptes. Cela donne un petit côté expérimental mais les compositions gardent malgré tout leur essence lunaire. Vous ne pouvez donc pas vous empêcher d’avoir cette impression de flottement, de laisser aller, comme si plus rien n’avait d’importance. L’introspection est donc totale. Cette petite musique de nuit s’accordera certainement avec tous ceux qui sont à la recherche d’émotions intérieures profondes. B.Schurer s’engage donc sur une musique à mi-chemin entre l’abstrait, les mélodies sensibles et l’exploration sonore électronique qui comble le silence et les non-dits. « Vexations » est le lien entre une époque dorée des Satie, des impressionnistes, La Belle Epoque et celle d’aujourd’hui qui a pris à bras le corps toutes les formes de technologies en se les appropriant.

Alors avec les vagues de chaleurs qui s’annoncent dans les jours qui viennent ce disque ne vous apportera pas la fraîcheur mais peut-être qu’il vous en donnera l’illusion.

note : 7.5

par Fabien, chronique publiée le 16-07-2004

A voir également :

http://www.domizil.ch/schurer

?>