.:.Chronique.:.

Pochette

Queen Of Japan

Foreign Politics

[Echokammer::2004]

|01 The Birth Of A Queen|02 Bend Down For Me|03 Apostle Of Love|04 Sex Techniques|05 Rush|06 Night She-Wolf|07 Work It Out|08 All-Night Dancing|09 Foreign|10 Love Tricks|11 Emotions|12 B-O-D-Y Spells Body|13 Fragile|14 I Hate (Sex) Songs|15 Apostle Of Dub|

Les années 80 ne finiront décidément pas de nous hanter. Queen Of Japan ne sera que l’un de ses nombreux rejetons. Ce trio qui tente désespérément de se faire passer pour une formation japonaise, alors qu’il suffit de les voir pour se rendre compte qu’ils n’ont rien de nippon, faudrait quand même pas nous prendre pour des imbéciles, sort ici son premier véritable album. Les précédents efforts du groupe (« Mercury Rising », « Head Rush ») ne comprenaient que des reprises. Queen Of Japan décide de prendre son destin en main en composant ces propres morceaux (c’est incroyable ce que je dis là !) mais sans changer pour autant son approche musical. On reste donc dans un mélange de pop new wave, de disco et d’un soupçon de glam qui peut éventuellement décider ceux qui ne se seraient pas encore mis à ce revival 80’s, il serait temps.

Cependant ce disque n’est peut être pas la meilleure entrée en matière qui puisse exister. Après un morceau-intro des plus laborieux, un « Bend Down For Me » lascif à la Suicide apparaît comme assez douteux. Les deux morceaux suivant font illusion quelques instant faisant croire que ce disque est enfin entré dans le vif du sujet. Erreur fatale. Le reste n’est que déception et le groupe fait parfois penser à Hipsway, formation anglaise du milieu 80’s dont on ne peut pas dire qu’ils ont laissé un souvenir impérissable. Enfin les quelques relents discos sont souvent fatigants et font difficilement croire qu’ils sont calibrés pour le dance-floor. Au mieux « Foreign Politics » réveille quelques souvenirs d’une époque révolue. La nostalgie cela va cinq minutes, en abuser peut se révéler nocif. Queen Of Japan ? A petite dose donc, voire pas du tout pour les plus réfractaires à ce genre ci.

note : 5

par Fabien, chronique publiée le 13-07-2004

A voir également :

http://www.queenofjapan.net

http://www.echokammer.de

?>