.:.Chronique.:.

Pochette

Beirut5

A Machinic Exodus

[Salvation::2004]

|01 Birth of PPPPP|02 End of violence|03 Deep focus|04 Boy division|05 Sick|06 A machinic exodus|07 Narcosis|08 Distance no resistance|09 Void|10 Mars on Earth (Violater's Hype remix)|

Chouette, encore une bizarrerie japonaise ! Et quel label mieux placé que Salvation pour sortir ce premier album de Beirut5, seulement quelques mois après l’excellente surprise que fut le premier opus de Org ?

Bon quand on parle de bizarrerie japonaise il serait peut-être judicieux de mesurer ses propos, Beirut5 n’est pas si étrange que ça et à vrai dire ce trio pourrait très bien s’inscrire dans la mode du vintage qui envahit le petit monde de la musique et dont le crédeau serait « faire du neuf avec du vieux » (le contraire marche aussi : « faire du vieux avec du neuf »). On a donc affaire à une dizaine de titres de noisy punk rock disco survolté, regorgeant de sons electroniques volontairement has-been, comme pour donner l’impression à l’auditeur que les années 80 n’était pas une période si creuse que ça pour le rock. Beirut5 est le genre de formation dont on imagine parfaitement la tronche des membres rien qu’à l’écoute de la première note du premier titre : trois Japonais sautillants fringués en combinaisons fluos, s’excitants sur des instruments kitschs et des machines surréalistes. Mais attention, ce disque n’est pas à prendre au second degré, ni totalement au premier non plus d’ailleurs, on se situe plus ou moins entre les deux et c’est avec le sourire aux lèvres qu’on remue la tête et qu’on tape du pied. La voix nasillarde d’androgyne emmène tout ce joli bordel avec brio même si ce côté saccadé peut être parfois agaçant, on dira que c’est l’ambiance disco-trash qui veut ça. En tous cas le trio impose son univers fantaisiste pendant les 40 minutes de ce premier album sans tomber une seule fois dans le piège de la facilité ou de l’abus de machines, ils se permettent même une poignée de titres instrumentaux plutôt orientés electro-dub ainsi que quelques passages mélancoliques du meilleur effet.

Pari réussi pour Beirut5 avec ce premier album qui promet énormement ! Le mélange rock'n'roll/disco n'est certes pas d'une originalité foudroyante mais se révèle terriblement efficace quand il est si bien maîtrisé, impossible de ne pas remuer des fesses sur un titre comme Distance No Resistance ! En cadeau bonus vous aurez même droit à deux videos clips sympathiques qui vous feront mieux comprendre l’univers psychédelique du trio.

note : 7.5

par johan, chronique publiée le 10-07-2004

A voir également :

http://www.beirut5.com/

http://www.myownsalvation.com/

?>