.:.Chronique.:.

Pochette

Various Artists

Domizil vs. Antifrost Live

[Domizil/Metamkine::2004]

|01 (disque 1 : Soli) Coti K., Fribourg, 08/04/2003|02 Jason Kahn, Fribourg, 08/04/2003|03 Ilios, Fribourg, 08/04/2003|04 Steinbrüchel, Geneva, 09/04/2003|05 Marcus Maeder, Zurich, 11/04/2003|06 Bernd Schurrer, Zurich, 11/04/2003|07 (disque 2 : Duets) Ilios/Steinbrüchel, Geneva, 09/04/2003|08 Ilios/Coti K., Geneva, 09/04/2003|09 Jason Kahn/Steinbrüchel, Zurich, 11/04/2003|10 Ilios/Jason Kahn, Bern, 12/04/2003|11 Steinbrüchel/Coti K., Bern, 12/04/2003|

Les deux labels de musique électronique minimale et expérimentale Domizil et Antifrost s’étaient réunis l’année dernière en vue d’une mini tournée dans la très verdoyante Suisse. Le résultat de ces concerts est ce double album qui réunit des gens comme Jason Kahn, Ilios, Coti K. ou Bernd Schurrer que l’on a déjà vu sur la compilation « Construction Sonor ». Le premier disque laisse évoluer chaque musicien dans leur propre bulle alors que le second disque est le fruit d’association entre deux artistes appartenant aux deux labels sus-nommés. Evidemment le côté cérébral de la chose est assez patent. On entre dans un espèce d’univers ambiant lourd et presque étouffant dans lequel il est vivement conseillé d’apporter son sofa afin de pouvoir apprécier cette musique à se juste valeur.

Si le premier disque est plus dans une optique ambiant qui oscille entre une certaine forme de classicisme et des expérimentations proches structuration sonore architecturale proche du bruitisme (cf Ilios), le second a des réminiscences d’Experimental Audio Research que les connaisseurs sauront apprécier. Quoi qu’il en soit l’initiative prit par les deux labels était intéressante et on ne peut que saluer cet esprit d’entreprise. Ensuite savoir si cela apporte quelque chose à la cause des musiques électroniques on restera un peu plus mesuré. Les performances des acteurs de ce petit festival ambulant n’arrivent pas vraiment à sortir des dogmes du genre. Cela reste, malgré tout, beau et intense mais on a la désagréable impression de tourner en rond. Alors cruel dilemme. Que faire ? Il faudra prendre ce disque pour ce qu’il est finalement : une ouverture sur deux label qui ne demandent qu’à être découvert. Et en somme cela reste une bonne introduction.

note : 6.5

par Fabien, chronique publiée le 02-07-2004

A voir également :

http://www.domizil.ch

http://www.antifrost.gr

?>