.:.Chronique.:.

Pochette

Vibrion

s/t

[Vibrion pour Les Filantes::2003]

|01 Nue|02 Fresque|03 Fusées|04 Large|05 La cage|06 L'Amérique|07 La mer sait décliner les bleus (2)|08 Khôra|

Mine de rien, dans une année musicale, de véritables claques on s’en prend relativement peu. Ces derniers mois les artistes qui m’ont secoué sont Abstrackt Keal Agram (Gooom), Two Lone Swordsmen (Warp), Squarepusher (Warp), et je dois bien le dire : Vibrion (Autoproduction). Je ne connaissais pas avant mais il semble que ces 4 marseillais jouent du slam. Le slam c’est du rock, c’est du rap, c’est de la poésie, ou autre chose. Mais ce n’est pas de la pop! Bref c’est un peu inclassable. Après un nombre incalculable d’écoutes peut être que c’est dans leurs textes pleins de rage mais dénués de haine que l’on trouve la réponse : ‘‘Nous voulons être des poèmes qui se disent, des poèmes qui se lisent fort’’. Les Vibrions sont des poètes urbains. Le phrasé est ciselé avec l’articulation propre à tout marseillais. Et derrière ce sont les instruments, guitare, bass, batterie … Ils nous racontent des histoires d’une lucidité gênante, troublante. Entre social, amour et mal-être. Le genre de musique qu’il n’est pas possible d’écouter en fond sonore. On est attrapé par les mots et on ne peut s’empêcher d’écouter tout dans les moindres détails. Le problème survient alors avec des chansons comme ‘‘L’Amérique’’, où Frédéric Nevchehirlian parle/chante/slam sans accompagnement. Tout ceci est tellement sincère que ça en devient bouleversant. Mais impossible de se décider à changer de chanson, sa façon de lancer ses poèmes est hypnotique. Et pour tous les titres c’est la même chose. Cette impression que quelqu’un vous tient par les épaules et vous secoue jusqu’à que vous ayez repris vos esprits. Une chanson comme ‘‘Fusées’’ est, sans le moindre doute, le genre de bombe capable de vous remuer le Vélodrome en entier ! Au final, une grande envie de leur dire merci. Un vibrion est une bactérie qui peut se déplacer et se répandre ; qu’elle se propage alors et que les épidémies se déclarent !

note : 9

par jean marc, chronique publiée le 29-06-2004

p.s. : contact: vibrion.lesfilantes@caramail.com

A voir également :

http://www.vibrion.fr.st/

?>