.:.Chronique.:.

Pochette

Smith, Jon

Best of

[Odette Prod / Mosaïc::2004]

|01 Repartir|02 Avril|03 Je te cherche|04 En trois points|05 La lettre|06 La plage|07 Lycéennes|08 Sur le tandem|09 Tous les mots|10 Ressource parrallèle|11 La fin|12 Les lunettes de M. Polnareff|

Best of : en voilà un drôle de titre pour un premier album. Jon Smith : en voilà un drôle de nom pour un bordelais qui chante en français. Une fois la surprise passée et les fausses pistes écartées, nous pouvons nous consacrer à l’écoute active de cet album. Car ces douze chansons ne se mettent pas en musique de fond, en passant l’aspirateur ou faisant ses mots croisés. Non, ces douze morceaux de pop lumineuse s’écoutent attentivement. Ainsi, on y entendra des déclarations d’amour que l’on aimerait prendre pour soi ; ainsi, on appréciera les guitares claires et impeccables qui nous délivrent une musique taillée tout en finesse comme de la dentelle ; ainsi, on se laissera séduire par la voix chaude de Deborah, sa compagne californienne.

Avec Jon Smith, la chanson française s’engouffre dans une nouvelle voie, hors des sentiers battus, tracés par les Vincent Delerm et autres Bénabar. Là, nous repartons sur une piste ouverte il y a déjà quelques temps par Dominique A au moment du twenty two bar puis par Superflu (les voix mêlées de Jon Smith et de Deborah ne manquent pas de favoriser la comparaison). La recette semble si simple : un soupçon de remords sur « repartir », quelques gouttes de désespoir dans « en trois points », une pincée de nostalgie avec « lycéennes »… le tout accompagné de mélodies qui semblent si évidentes, alors qu’il n’en est rien. Et sincèrement, il est très agréable de goûter cette musique, de se laisser entraîner par ces chansons douces, jusqu’à ce joli clin d’œil à un autre précurseur de la chanson française, réduit pour l’occasion à ses lunettes.

note : 7.5

par Claire, chronique publiée le 06-06-2004

A voir également :

http://www.raspage.com/deborahandjon

http://www.odetteprod.com

?>