.:.Les News archivées.:.

.:Hellfest 2017 : l'affiche dévoilée. (30-11-2016):.

.:Clip of the Day : The Holy Tongue (18-11-2016):.

.:Clip of the Day : Roya (10-11-2016):.


Hellfest 2017 : l'affiche dévoilée.

Ca vient de tomber. Enfin, hier. L'affiche du Hellfest 2017 a été mise à jour et, que les dieux du metal soient bénis, on en aura encore pour notre argent. Si, comme chaque année, on revoit des formations qui sont devenus des habitués (Clutch, Red Fang, Behemoth, Rob Zombie, Electric Wizard) on pourra aussi se délecter de groupes plus rares ou qui en sont à leur dernière tournée avant extinction des feux (The Dillinger Escape Plan, Aerosmith). Mais bon, quel plaisir de pouvoir assister aux concerts de Primus, Baronness, Helmet, Chelsea Wolfe, Komintern Sect et bien d'autres. De gros noms bien sur et de plus obscur mais, une nouvelle fois la grande messe du metal risque bien d'être grandiose.

Source : http://www.hellfest.fr/

(le 30-11-2016 par Fabien)

.:Retour aux news courantes:.
.:Retour au haut de la page courante:.

Clip of the Day : The Holy Tongue

D'abord duo, les norvégiens de The Holy Tongue sont devenu par la suite quatuor. Dans une veine 80's, ils ont sorti un premier album mais ce Elephant On A Wire est le premier morceau sous le nouveau line-up. Et le moins que l'on puisse dire c'est que cela est des plus séduisant. On attend la suite avec impatience.

Source : http://www.theholytongue.com/www.theholytongue.com/Home.html

(le 18-11-2016 par Fabien)

.:Retour aux news courantes:.
.:Retour au haut de la page courante:.

Clip of the Day : Roya

Dire que l'élection de Donald Trump a ébranlé l'Amérique c'est enfoncer une porte ouverte. On ne parle plus que de ça. Les milieux artistiques en tête ne voient pas l'avenir sous un angle radieux. Les réactions s'enchaînent à n'en plus finir entre le dépit et le dégoût. Le groupe new-yorkais Roya a décidé de réagir en musique via un clip largement évocateur sur la régression politique que vit aujourd'hui ce pays. Si End Times en lui même a été réalisé il y a un an il est encore d'actualité. La chanteuse Rahill Jamilifard a écrit ce morceau se ce qu'elle ressentait au niveau de son pays et ailleurs dans le monde. Elle le diffuse à présent à travers ce clip pour montrer sa profonde frustration mais aussi dans l'espoir que la lutte puisse continuer et se dire que, dans le fonds, rien n'est jamais perdu. Le moins que l'on puisse dire c'est que l'optimisme ne règne pas au pays de l'Oncle Sam mais celui-ci n'est pas encore à terre.

Source : https://www.facebook.com/royatheband/

(le 10-11-2016 par Fabien)

.:Retour aux news courantes:.
.:Retour au haut de la page courante:.

?>